Retour page d'accueil Accueil du site > NBI : emplois administratifs de direction

NBI : emplois administratifs de direction

Versions antérieures de la circulaireLes versions antérieures des circulaires n’ont qu’une utilité optionnelle en cas de besoin particulier. Il faut donc utiliser ces documents avec précaution, notamment si vous doutez des informations qui y sont contenues. En cas d’incertitude, veuillez contacter le service info statut avant d’appliquer des dispositions peut être obsolètes.

Publiée le 20 février 2002 - Dernière mise à jour en janvier 2012

Références

  • Décret 87-1101 du 30 décembre 1987 modifié.
  • Décret 2001-1274 du 27 décembre 2001.
  • Décret 2001-1367 du 28 décembre 2001 modifié.
  • Décret 2006-779 du 3 juillet 2006 modifié.
Retour au sommaire

Introduction

IMPORTANT : Les fonctionnaires occupant des fonctions de direction non visés par les décrets précités peuvent être éligibles à la NBI dans les conditions définies par le décret 2006-779 du 3 juillet 2006 modifié portant attribution de la NBI à certains personnels de la Fonction publique territoriale et précisées par la circulaire du Centre de gestion du 10 juillet 2006.

Les décrets 2001-1274 et 2001-1367 des 27 et 28 décembre 2001 prévoient l’attribution d’une NBI réservée aux fonctionnaires occupant, par voie de détachement, certains emplois administratifs de direction, tels que directeur général, directeur général des services, directeur général adjoint et directeur général adjoint des services de collectivités territoriales et établissements publics locaux assimilés.

La présente circulaire a pour objet de récapituler, par emploi fonctionnel concerné, le nombre de points d’indice majoré attribué à ce titre.

Retour au sommaire

1. Le principe d’attribution de la NBI aux emplois de direction

1.1 – Date d’effet

Les décrets 2001-1274 et 2001-1367 des 27 et 28 décembre 2001 disposent que « la NBI est versée à compter du premier jour du mois civil suivant » leur publication.
Ces décrets étant parus respectivement les 28 et 30 décembre 2001, le versement de cette NBI aux fonctionnaires concernés prend effet à compter du : 1er janvier 2002.

1.2 – Personnels concernés

Les décrets 2001-1274 et 2001-1367 des 27 et 28 décembre 2001 prennent en compte les fonctionnaires de catégorie A détachés sur certains emplois administratifs de direction mentionnés aux articles 6 et 7 du décret 87-1101 du 30 décembre 1987 modifié.

1.2.1 –Les emplois concernés

Ces décrets concernent de façon exclusive les emplois administratifs de direction suivants :

  • Directeurs généraux (DG) ;
  • Directeurs généraux des services (DGS) ;
  • Directeur généraux adjoints (DGA) ;
  • Directeurs généraux adjoints des services (DGAS).

1.2.2 – Les collectivités concernées

Ces décrets concernent de façon exclusive les emplois administratifs de direction précités dans les collectivités territoriales et structures de coopération intercommunale suivantes, selon certaines strates démographiques (cf tableaux ci-après) :

  • Régions ;
  • Départements ;
  • Communes ;
  • Communautés urbaines ;
  • Communautés d’agglomération ;
  • Communautés de communes.

1.3 – Modalités de versement

La NBI, distincte du traitement, est versée mensuellement et est prise en compte pour le calcul de la retraite, du supplément familial de traitement et de l’indemnité de résidence.

Les fonctionnaires détachés sur un emploi administratif de direction ouvrant droit à la NBI et autorisés à exercer leurs fonctions à temps partiel ou sous le régime de la cessation progressive d’activité (CPA) (1), « perçoivent une fraction de celle-ci » dans les conditions déterminées par le décret 2004-777 du 29 juillet 2004 « pour le calcul du traitement ».

(1) Le dispositif de la CPA a été abrogé par l’article 54 de la loi 2010-1330 du 9 novembre 2010. Toutefois, les fonctionnaires admis, avant le 1er janvier 2011, au bénéfice de la CPA conservent à titre personnel ce bénéfice.

La NBI est strictement liée à l’occupation de l’emploi de direction puisqu’elle « cesse d’être versée lorsque le fonctionnaire quitte l’emploi au titre duquel il la percevait ».

Retour au sommaire

2. Valeur de la NBI par emploi administratif de direction concerné

2.1 – Remarques préliminaires

Il faut souligner une différence de prise en compte des strates démographiques pour les communautés urbaines. En effet, le décret 2001-1274 du 27 décembre 2001 vise l’emploi de directeur général de communauté urbaine de plus de 1.000.000 d’habitants.

Les tableaux récapitulatifs suivants se limitent aux emplois trouvant une application en Seine et Marne. Sont exclus les emplois relatifs aux régions, et villes de Lyon et Marseille.

2.2 – La NBI des DG et DGS

Le tableau suivant récapitule, par type de collectivité et par strate d’habitants, la NBI attribuée aux DG et DGS.

La NBI des DG et DGS
FonctionsCollectivitésStrates démographiques (en nombre d’habitants) Points NBI
DG Ou DGS Département Plus de 900.000 100
500.000 à 900.000 80
Communauté urbaine Plus de 1.000.000 120
400.000 à 1.000.000 100
150.000 à 400.000 80
40.000 à 150.000 60
Communauté d’agglomération Plus de 400.000 100
150.000 à 400.000 80
40.000 à 150.000 60
10.000 à 40.000 * 35
Communauté de communes (1) Plus de 400.000 100
150.000 à 400.000 80
40.000 à 150.000 60
10.000 à 40.000 * 35
Communes Plus de 400.000 100
150.000 à 400.000 80
40.000 à 150.000 60
10.000 à 40.000 35
2.000 à 10.000 * 30

* A compter du 1er janvier 2008 de par l’effet du décret 2007-1828 du 24 décembre 2007 ayant modifié le décret 2001-1367 du 28 décembre 2001.

(1) qui a adopté la CET unique dans les conditions définies par l’article 1609 nonies C du Code général des impôts.

2.3 – La NBI des DGA et DGAS

Le tableau suivant récapitule, par type de collectivité et par strate d’habitants, la NBI attribuée aux DGA et DGAS.

La NBI des DGA et DGAS
FonctionsCollectivitésStrates démographiques (en nombre d’habitants) Points NBI
DGA ou DGAS Département Plus de 900.000 60
500.000 à 900.000 50
Communauté urbaine Plus de 400.000 60
150.000 à 400.000 50
40.000 à 150.000 35
Communauté d’agglomération Plus de 400.000 60
150.000 à 400.000 50
40.000 à 150.000 35
20.000 à 40.000 25
Communauté de communes (1) Plus de 400.000 60
150.000 à 400.000 50
40.000 à 150.000 35
20.000 à 40.000 25
Communes Plus de 400.000 60
150.000 à 400.000 50
40.000 à 150.000 35
10.000 à 40.000 * 25

* A compter du 1er janvier 2008 de par l’effet du décret 2007-1828 du 24 décembre 2007 ayant modifié le décret 2001-1367 du 28 décembre 2001.

(1) qui a adopté la CET unique dans les conditions définies par l’article 1609 nonies C du Code général des impôts.

Retour au sommaire

Générer cette page en pdf | Imprimer la page